· 

Musée Georgette Dupouy à Dax

J’ai été étonnée et surprise de voir une soixantaine de toiles de Georgette Dupouy (née à Paris en 1901), dans cette petite ville de province, où un groupe de bénévoles, chaque jour présente cette artiste qui, après avoir sillonné le monde, a terminé sa vie à Dax.

Aucune exposition à Paris ne mentionne cette peintre alors qu’elle a côtoyé les plus grands de son époque. Il faut dire qu’elle est en quelque sorte une pionnière ayant refusé d’appartenir à une école, n’ayant accepté aucun contrat avec une galerie. Elle a appris seule le pastel, l’aquarelle et l’huile. Sa première exposition a lieu en 1930 mais en 1935 elle doit suivre son mari à Dax (mariage arrangé par sa mère), mari n’acceptera de lui installer un atelier que très tard, quand il se rendra compte de ses succès. Elle abandonne alors la peinture pendant sept pour se consacrer au domaine agricole.

En 1942 elle reprend ses pinceaux, et en 1943 elle rencontre Maurice Utrillo qui écrit « Quelle étonnante personnalité ! Vous avez la peinture d’un homme, comme ma mère (Suzanne Valadon) »

Elle a rencontré les maitres de son époque, Toffoli, Miro, Dali, Picasso, Renoir, Corot, Chagall…Durant cinquante ans, les critiques d’art comme Jacques Richard à l’Aurore et Robert Vrinat au Figaro encense sa peinture. Bernard Dorival* écrit que « appliquée, couches de couleurs après couches de couleurs jusqu’à faire de sa pâte un émail, qui à la fois reçoit la lumière et la réverbère ; phénomène qui donnait à la couleur de Georgette Dupouy un éclat surprenant dans une peinture…Elle a été vraie, absolument vraie, vraie d’une vérité qui atteste toute sa peinture et en fait le prix (29.09.1997) ».

Elle expose aux USA, au Brésil, en Angleterre, beaucoup en Europe mais aussi au Japon, en Algérie, en URSS, au Liban et à Paris. En 1988, ses peintures seront reconnues par la ville de Milan, alors capitale européenne des Arts, qui lui décerne la Médaille d’Or pour l’ensemble de son œuvre. Elle s’éteint à Dax en 1992 laissant un très grand nombre de paysages et de portraits.

 

Claude Mesmin (vice-présidente AFFDU)

 

__________

 

(*) Ancien conservateur en chef du Musée national d’art moderne, ancien professeur de l’université Paris Sorbonne.

Musée Georgette Dupouy

Écrire commentaire

Commentaires: 0